creer-dropshipping

Comment s’y prendre pour créer un site dropshipping ?

Vous êtes prêt à ouvrir une plateforme de vente en ligne, mais vous avez encore quelques interrogations sur le sujet ? Cela tombe bien, c’est mon sujet d’aujourd’hui !

J’ai justement décidé d’aborder dans cet article tous les détails relatifs à la création d’un site fonctionnant sur la base du dropshipping, les solutions qui existent, ainsi que les avantages et les inconvénients de chacune de ces méthodes.

Quelles sont les solutions pour lancer une e-boutique en dropshipping ?

Concrètement, il existe 3 options pour créer un e-store sans stock sur internet :

  • Acquérir une plateforme existante,

  • Souscrire à une solution clé-en-main proposée par une agence ou un prestataire spécialisé,

  • Assurer la création complète du site soi-même, en optant pour un CMS en ligne.

Dans le but de vous aider à faire votre choix, je vais approfondir cet exposé, et présenter les avantages et les points faibles de chaque méthode.

L’achat d’un site préexistant

Première option : faire l’acquisition d’une e-boutique déjà en place sur le marché, incluant : son catalogue, sa clientèle, ainsi que sa cote de popularité.

Les points positifs de cette méthode

  • La plateforme est déjà génératrice de profits.

  • Elle dispose déjà d’une clientèle existante plus facile à fidéliser.

  • Le vendeur peut vous aider à maîtriser rapidement l’interface de vente.

  • La base de données des fournisseurs en dropshipping est déjà constituée.

  • Le site est déjà référencé sur les moteurs de recherche, et le SEO ne démarre donc pas de zéro.

Les points négatifs de cette méthode

  • Le tarif de vente de la plateforme va varier selon le chiffre d’affaires que celle-ci réalise déjà. Cela peut donc représenter un gros investissement dans le cas où le site est très prisé des internautes.

  • Si la plateforme est ancienne, elle est possiblement basée sur une technologie démodée.

  • Une agence chargée de vous assister dans le développement et la partie technique du site, aurait probablement du mal à s’y retrouver avec le code de programmation déjà existant de la plateforme.

Qui peut opter pour de cette solution ?

À mon avis, les risques lorsque l’on reprend une affaire existante sont nombreux :

  • L’amélioration de la plateforme peut être plus importante que sa valeur réelle.

  • Il n’y a pas d’étape de rodage pour le nouvel acquéreur, et cela peut avoir des conséquences sur le chiffre d’affaires en cas de difficulté au démarrage .

  • Conserver les divers partenaires déjà en accord avec la plateforme est pratiquement une obligation.

Par conséquent, je pense que cette formule doit uniquement être examinée par des professionnels de la vente en ligne, ayant déjà une expérience sur laquelle s’appuyer, et qui leur servira de base pour démarrer une nouvelle activité en e-commerce.

Pour un débutant, la solution peut s’avérer intéressante dans le cas où il y a une possibilité d’être suivi ou de s’associer avec un expert du commerce sur internet.

Comment trouver des plateformes à vendre ?

Il existe plusieurs endroits où des propriétaires de sites mettent en vente leur e-boutique, qu’elle soit en commerce dropshipping, ou e-commerce classique, on recense notamment :

  • Cession-commerce.com

  • Vente2site.fr

  • Jevendsmonsiteinternet.fr

  • Ebusiness-en-vente.com

Je pense cependant, que la meilleure façon de dénicher un bon site commerçant à vendre est de chercher par soi-même. Le bouche à oreille est plus efficace, et permet d’obtenir de meilleurs résultats. En faisant du networking, en allant sur les forums spécialisés, ou encore en contactant des propriétaires de sites, vous aurez la possibilité de vérifier si l’un d’entre eux ne serait pas au courant d’une affaire à saisir.

L’achat d’un site dropshipping clé-en-main

Cette deuxième formule est en général la plus choisie par les entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans la vente de produits en ligne. En effet, l’achat d’une e-boutique dropshipping clé-en-main est très pratique, et cela, pour plusieurs raisons.

Les points positifs de cette méthode

  • Le site est neuf.

  • Aucun pré requis technique n’est obligatoire.

  • Les dropshippers sont présélectionnés et les relations de travail déjà mises en place.

  • Vous disposez d’un service après vente pendant plusieurs mois.

  • Le prestataire vous forme et vous permet de maîtriser l’outil de vente.

  • Vous êtes suivi et pouvez obtenir de nombreux conseils sur le développement de votre nouvelle affaire.

  • L’investissement est compris en 2 500 et 3 500 €, ce qui est très raisonnable.

Les points négatifs de cette méthode

  • La plateforme ne part de rien en ce qui concerne le chiffre d’affaires.

  • La liste des grossistes obtenue est soumise à l’aval de votre agence.

  • Pour changer d’agence, il faudra débourser une somme supplémentaire.

  • Il faut également prévoir un budget pour donner un coup de pouce de départ à votre site, et obtenir vos premières commandes.

  • Les options présentes sur les sites sont standardisées.

  • Le référencement commence de zéro.

Un point sur lequel vous devez être vigilant avec cette méthode : la qualité du grossiste.

Si cette solution vous intéresse, il va falloir être très rigoureux sur la proposition du fournisseur dropshipping recommandé par votre prestataire. Il s’agit en effet d’un facteur essentiel du succès futur du projet de boutique en ligne. Les critères de sélection idéals sont :

  • Le grossiste intégré au site doit être installé en France, ou dans l’UE. Cela est important pour obtenir des délais d’expédition rapide. Il faut vraiment essayer de ne pas opter pour des grossistes chinois, leurs délais de livraison feraient fuir les prospects.

  • Pour être rentable, il faut opter pour un fournisseur dont les marges sur les produits sont un minimum correctes. Parfois, en comparant deux prestataires, on se rend compte qu’il vaut mieux opter pour la solution la plus onéreuse, si par la suite les marges sont plus intéressantes. En effet, sur le long terme, vous serez gagnant.

  • Il faut éviter de choisir un grossiste qui travaille déjà avec un nombre incalculable de revendeurs. La concurrence serait bien trop rude avec la présence sur le marché d’une multitude d’e-commerçant proposant déjà les mêmes articles.



Qui peut opter pour cette solution ?

Cette formule offre l’avantage au nouvel e-commerçant d’apprendre et de se développer sur le tas, mais en bénéficiant tout de même de l’appui du prestataire qui lui a fournis la plateforme de vente. Je trouve donc cette solution très avantageuse pour les entrepreneurs qui débutent dans le domaine du e-commerce, mais qui souhaitent quand même posséder une interface de vente dont les fonctions sont somme toute professionnelles.

Question budget, l’investissement dans cette formule est plus importante que la solution précédente, qui consistait à acheter un site déjà en fonctionnement. Comme la plateforme est toute nouvelle, il vous faudra acheter des mots-clés sur « Adwords » afin que les prospects puissent trouver votre site via les moteurs de recherche. Il est aussi important d’investir dans la création d’une communauté d’influenceurs qui pourront mettre en avant vos produits sur les réseaux sociaux. Investir dans la création de contenus optimisés, pourra permettre à votre e-commerce de s’affirmer sur le net. Et enfin, acheter des liens externes pourra vous permettre d’obtenir plus de visiteurs et donc plus de ventes potentielles.

Budget à prévoir : 10 000 € minimum.

Où trouver des plateformes de vente clé-en-main ?

Pour acheter une plateforme de vente dropshipping clé-en-main, la meilleure option est de vous tourner vers une agence spécialisée. Leur expertise permet de bénéficier de nombreux avantages, comme par exemple, le recrutement de fournisseurs dropshipping parfaitement opérationnels. En outre, les sites fournis par leur soin, sont parfaitement adaptés au commerce que vous souhaitez entreprendre.

Ce type d’agence est largement disponible, et vous n’aurez aucun mal à en trouver une sur internet.

Créer ou faire développer son propre site

Aujourd’hui, il existe sur le marché de très bons CMS open-source dédiés à la vente sur internet, et qui permettent de créer facilement un site e-commerce en dropshipping. Je peux par exemple citer Prestashop, l’un des leaders du marché, avec lequel on peut créer un site en quelques jours d’effort, et cela, sans disposer d’un énorme budget.

Les points positifs de cette méthode

  • Cas n°1 : c’est vous qui développez le site, gérez le graphisme, ainsi que la mise en place des fonctions de bases.

  • Cas n°2 : c’est une agence, ou un développeur qui s’occupe de créer la plateforme de vente. Vous collaborez donc simplement aux grandes lignes de votre projet, et indiquez vos attentes au prestataire.

  • Vous êtes seul maître du choix des fournisseurs.

  • Le prix du site est très variable, et en étant astucieux, il est possible d’obtenir une interface très professionnelle pour un budget très raisonnable, grâce à l’ajout de quelques modules pertinent. Je vous conseille aussi de vous renseigner sur les tarifs de développeurs free-lance, qui sont souvent très abordables.

Les points négatifs de cette méthode

  • Dans le cas où vous assurez seul le développement du site, il peut parfois s’avérer compliqué de gérer seul toutes les phases du projet, que ce soit en développement, en gestion, ou face aux aspects d’entretien technique.

  • Vous devez obligatoirement vous y connaître en programmation informatique, et en création de graphisme. Autrement, il faudra investir une partie de votre budget pour confier ces tâches à un professionnel externe.

  • Il faut bien tenir compte du fait que la sélection de fournisseurs prend énormément de temps, et doit donc être réaliser bien avant le lancement du site. De plus, c’est un peu comme jouer à la roulette russe, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Il est donc primordiale de faire des recherches, et d’échanger avec les différents grossistes, avant de faire votre choix final.

Qui peut opter pour cette solution ?

Je pense que cette solution est idéale pour les entrepreneurs disposant d’une précédente expérience en e-commerce, ou ceux qui disposent déjà de fournisseurs en dropshipping, dont ils sont sûrs de la rigueur et du sérieux. 

En outre, il faut disposer d’un peu de connaissances en développement pour pouvoir parer à tout éventuel bug sur votre site, ou bien disposer d’un budget à consacrer à la TMA (tierce maintenance applicative).

Les questions les plus fréquentes sur la création d’un site dropshipping

Est-il possible de créer un site dropshipping gratuitement ?

La réponse est non. Certes, il est aujourd’hui possible de créer des sites web à des prix beaucoup plus bas que ce n’était le cas il y a quelques années, mais le faire gratuitement n’est techniquement pas possible. Il sera toujours obligatoire à un certain point de votre projet, d’investir un minimum, pour espérer faire de votre plateforme une véritable e-boutique, qui vend et génère des bénéfices. Et cela est aussi valable pour des solutions comme Prestashop ou Shopify, qui nécessitent, à terme, l’ajout de modules payants pour pouvoir développer les fonctionnalités du site créé.

Il ne faut donc pas rêver, ouvrir un site en dropshipping de façon gratuite est impossible ! Ne pas avoir à dépenser d’argent dans un stock de marchandises ne signifie pas qu’il ne faudra pas investir d’argent dans votre activité pour la faire fonctionner. On ne a jamais rien sans rien.

Est-ce qu’il est possible de louer une plateforme e-commerce en dropshipping ?

Non, cela ne se fait pas, ou du moins pas encore, si tant est que cela existe un jour. Ce qui fonctionne dans la vie courante avec les magasins physiques (loués en location-gérance), ne fonctionne pas forcément lorsque l’on parle de vente sur internet.

Pourquoi la location de site n’existe-t-elle pas sur le web ?

Tout simplement parce qu’en ce qui concerne les magasins physiques, un propriétaire loue un local, qui est aussi considéré comme étant un lieu aussi connu sous le nom de : zone de chalandise. Sur le web, la conception de lieu fixe est inexistante. De plus, il n’y a aucune assurance pour aucun des deux partis, que le site continue à générer un chiffre d’affaires. Car l’emplacement d’un site sur les pages de résultats Google change quotidiennement.

Je ne vois donc pas comment un propriétaire de site sain d’esprit, pourrait avoir confiance en un gérant tiers jusqu’à lui laisser prendre les rênes de son e-boutique pour une durée déterminée, au risque de voir son affaire couler complètement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *